Baromètre des salaires de l’aéronautique

A l’occasion du salon de l’aéronautique du Bourget qui a eu lieu en juin 2013, Randstad a publié son baromètre des salaires sur les métiers de l’aéronautique.

L’industrie aéronautique est en pleine croissance depuis quelques années. Ce dynamisme du secteur se traduit par une politique RH motivante pour les non-cadres. Ceux-ci peuvent espérer de réelles perspectives d’évolution professionnelle tout au long de leur carrière.

Le baromètre des salaires aéronautique de Randstad reflète les principales évolutions entre 2011 et 2012.

Méthodologie

Baromètre aéro 2Ce baromètre s’appuie sur l’étude de 5 000 fiches de paie d’intérimaires ayant travaillé pour Randstad en 2012.

Il concerne 6 métiers non cadres de l’aéronautique : ajusteur cellule, ajusteur composite, ajusteur monteur, drapeur, mécanicien aéronautique, stratifieur.

L’analyse se réfère au salaire brut mensuel, hors congés payés, indemnités de fin de
mission ou primes variables.

Les chiffres clés

Baromètre aéro 1

  • Le salaire moyen, sur nos 6 qualifications phares, est de 1 576 €. Il a progressé de 2,5 % en un an et se situe 12 % au-dessus du smic.
  • Les femmes représentent 13 % des salariés non-cadres du secteur, soit une augmentation de 4 points en un an. Malgré une hausse de salaire, elles gagnent encore 6 % de moins que leurs collègues masculins.
  • Dans les entreprises de moins de 50 salariés, les salaires rattrapent leur retard en augmentant de 4,3 %. Les forts besoins des grands donneurs d’ordre (autour de 6 000 postes), aux salaires plus attractifs, obligent les sous-traitants à mettre en place des politiques salariales plus fidélisantes.
  • Les salariés entre 25 et 29 ans connaissent la meilleure évolution de salaire (+ 3,6 %), suivie par celle des plus de 50 ans (+ 3,3 %).